Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À l'approche de ma participation à l'examen de 2eme dan fédéral d'aikido qui aura lieu ce dimanche, plusieurs questions que je m'étais vaguement posé, reviennent comme un coup de fouet dans ma tête et certaines choses remontent dans ma mémoire.

Cet article est peut être inutile, mais j'ai besoin de me poser, de réfléchir de savoir ce que je ressens en cet instant précis. Peut-être avez-vous ressenti ce que je ressens maintenant à l'approche d'un examen de grade dan ? Peut-être vous êtes-vous posés diverses questions sur ce que vous perceviez en vous-mêmes ? C'est d'ailleurs pour cela que j'écris cet article pour trouver une certaine résonance avec d'autres personnes.

Je me souviens de mes derniers passages, certains furent plus marquants que d'autres et les raisons de mes participations en furent à chaque fois différentes : le prestige de la ceinture noire, l'envie d'enseigner, le fait de présenter un travail technique et d'obtenir un avis, une remise en question, une envie de reconnaissance des autres, d'obtenir une crédibilité (faussée d'ailleurs) etc... Avec le recul, je me rend compte que ces raisons ne sont pas toujours très louables, mais ce sont des choses qui me sont passées par la tête à des instants précis de ma vie de pratiquant.

Je me remémore le visage de chacun de mes partenaires, le regard des jurys qui inspectaient mon travail avec divers degrés d'attention, certains étaient comme rivés sur chaque détail de ma technique tandis que d'autres semblaient plus dispersés. C'est en tout cas les souvenirs que j'en ai et je me surprend moi-même à me souvenir de chaque détail de ces instants.

Cette fois ci je n'avais pas de raisons particulières, ou bien en fait celles-ci se confondant avec d'autres raisons plus obscures, ce n'est qu'un fouillis d'idées approximatives qui se heurtent dans mon esprit mêlées non pas à du stress, mais à une certaine forme d'appréhension.

J'ai bien entendu des doutes concernant mon niveau de pratique mais je possède la certitude d'avoir progressé entre mon 1er dan et ma participation à mon 2eme dan. Je suis également conscient de mon rôle au sein du dojo et des regards qui pèsent sur moi notamment envers ceux qui apprécient mon travail et me demandent parfois des conseils.

Je suis conscient de tout cela et même si je possède l'avis de mon professeur concernant ma pratique, chose que je ne possédai pas il y a peu, j'ai peur de décevoir ceux qui contrairement à moi, croient en mes capacités.

Bien sûr un examen de grade dan n'est pas une fin en soi, mais je souhaite vraiment réussir. Je ne veux pas me prouver que je peux y arriver, ni pour un avis sur ma technique vu que désormais je sais ce que mon enseignant pense de ma pratique, et malgré mon comportement ou le mode de pensée que j'ai pu avoir il y a quelques mois, cet avis reste très important pour moi. Je ne veux pas devenir un aikidoka crédible ou reconnu par le nombre de « dan » que je porte, je veux être simplement un être humain que les gens apprécient par mon comportement de tous les jours.

Je veux réussir tout simplement pour les gens qui me perçoivent comme un sempaï à qui ils ont accordé leur confiance dans les conseils prodigués et dans les corrections techniques que j'ai pu leur apporter.

Que j'ai ou non mon 2eme dan, je tenais à remercier tous ceux avec qui j'ai pu travailler, élèves, professeurs et ami dans mon dojo et en dehors. merci à tous pour les instants partagés avec vous car au delà d'un grade, je suis sûr aujourd'hui que c'est la pratique, les échanges sur le tatami avec les autres ou en dehors au détour d'un verre qui ont fait de moi le pratiquant que je suis.

Tag(s) : #News, #Loisirs, #Autres

Partager cet article

Repost 0