Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ukemi, fenêtre vers le cœur d'une pratique aïki.

Mes derniers articles parlaient de ma vision de ce que je considère être l'atemi dans la pratique martiale ainsi de la notion de gratitude. Il y a des mois de cela j'ai fait un article sur la pratique de l'ukemi que vous trouverez ici :

http://kanbu-aiki.over-blog.com/ukemi-ou-l-outil-de-transmission-du-savoir

J'avais abordé l'ukemi comme étant un moyen de recevoir l'enseignement par le corps, l'ukemi permettant de sentir la technique d'un senseï etc...je considère le fait d'être projeté, de sentir la pratique d'un enseignant comme quelque chose de très important voire d'essentiel et j'apprécie le fait d'être choisi comme uke afin de sentir la pratique, d'en absorber les principes, d'en sentir les variations de rythme. Cela me donne énormément d'informations que je tente de traiter le mieux possible.

Aujourd'hui je vais vous parler de l'ukemi non pas comme un moyen de recevoir l'enseignement, chose que je considère toujours exacte bien entendu, mais comme un moyen de « juger » du niveau d'un adepte.

Lors de la pratique je regarde énormément la façon de « chuter » des pratiquants, cela me permet d'avoir un aperçu de son niveau, ou du moins de l'intérêt qu'il porte à son propre corps et à son évolution. Là où l'ukemi d'un débutant va manquer d'à propos, va être mêlé à de l'appréhension ce qui va visuellement donner à la « chute » une forme un peu carrée, mal dégrossie etc..un pratiquant plus expérimenté mais toujours dans une recherche d'amélioration de sa pratique, de sa façon de bouger et d'utiliser son corps, l'ukemi va être plus concentré, sans bruit, va permettre de dépenser moins d'énergie etc...

Je trouve que comme le shisei, l'ukemi me permet facilement d'évaluer le niveau d'un pratiquant au delà de la question de grade, mais surtout j'arrive à voir - pour les pratiquants que je cotoie de manière régulière - l'évolution de leur pratique.

D'ailleurs, et cela est peut être une erreur mais lorsque je fais des recherches et que je tombe sur des vidéos d'écoles traditionnelles oui d'autres arts martiaux, au delà de la technique je regarde la façon de faire ukemi, cela me permet de sélectionner les écoles, leur pratique et d'y porter un certain intérêt.

Je dirai qu'il existe plusieurs paliers dans la façon de chuter, on passe par une forme très courte, un peu carrée avec du bruit pour aller à une forme plus arrondie, plus aérienne toujours avec du bruit à des formes de plus en plus courtes mais maîtrisées. Aujourd'hui je me concentre énormément sur le bruit que le corps fait lors de la chute ainsi que de la forme. L'ukemi doit être court, dépensant peu d'énergie et doit fait sans aucun bruit.

Voici deux vidéos qui présentent un travail d'ukemi intéressant. Une vidéo de l'école de Kuroda Tetsuzan sensei, le Shinbukan Kuroda ryugi et une autre avec Kuwami sensei de l'école Tenshin ryu hyouho.

Ukemi présenté par Kuroda senseï

Ukemi - Kuwami senseï de l'école Tenshinryu hyouho

Tag(s) : #Arts martiaux, #Autres

Partager cet article

Repost 0