Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fêter nos morts...feuilles d'automne et citrouille.

La Toussaint est une période charnière dans l’année. Au-delà de la fête des Morts et des Saints, elle reste pour moi, un passage entre l’automne et l’hiver qui s’annonce. Bien entendu, à la veille se situe Halloween et j’ai toujours une petite pensée pour les bons moments passés autour d’un apéro dînatoire, déguisé généralement en vampire ou autres bestioles d’un folklore aujourd’hui désuet.

La Toussaint ainsi que l’ensemble du mois d’octobre jusqu’au 11 novembre reste un peu « la saison », là où l’été les restaurateurs n’en finissent plus ou encore les commerçants lors de l’approche des fêtes de fin d’année, pour nous autres fossoyeurs, la période d’octobre et de la Toussaint représente pour nous une montée significative de nos tâches afin de rendre à ce lieu si singulier, un caractère encore plus imprégné de sacralité.

Il m’arrive d’avoir cette impression particulière, là où chaque chose doit être à sa place et tout en ordre lorsque je rentre dans un cimetière notamment à cette période de l’année. Là où les gens y voient la mort, la perte des êtres chers, parfois même évitent ce lieu peut être par crainte de leur propre fin ou d'un réveil inattendu des disparus - pour ma part - j’y perçois la vie, le respect, la rectitude, un microcosme de la société un peu comme dans un dojo. C’est dans cette atmosphère si particulière, un peu chargé d’une sorte d’énergie, de kokyu j’ai envie de dire - que je me dois d’être disponible, réactif, faire preuve d’une certaine compréhension, avoir une bonne attitude corporelle, l’adaptation en toutes circonstances est aussi un élément primordial.

Quand vous entrez dans un cimetière, vous êtes silencieux, imprégné de respect pour vos proches disparus, vous êtes même parfois dans une tenue particulière, vous déposez vos chrysanthèmes presque cérémonieusement. Lors de ces moments, pensez à vos amis, votre famille et prenez soin d’eux.

Lorsque vous pénétrez dans un dojo, ayez cette même sensation. Au delà d'être un lieu pour la pratique des arts martiaux, le dojo représente également un lieu chargé d'une ambiance particulière, ce n'est pas juste une salle ou un gymnase. Gardez ceci à l'esprit.

Pour finir cet article, je vous laisse un lien vers un article intéressant. Les japonais eux aussi adorent les chrysanthèmes. Pour eux, elle symbolise le bonheur, la joie et l'éternité, cette fleur représente aussi la famille impériale. En cette période de l'année, les ozukuri (« chrysanthèmes géants ») sont exposés au Japon au Parc Impérial du Shinjuku Gyoen à Tokyo. Je vous laisse savourer le savoir faire des horticulteurs japonais.

Tag(s) : #News, #Autres

Partager cet article

Repost 0