Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les stagiaires lors de l'édition 2016

les stagiaires lors de l'édition 2016

Bientôt un mois que je suis en congés et la route du boulot commence lentement à se dessiner. Pourtant bien loin de m'ennuyer j'ai consacré ce mois à pleins de petites choses, mais le plus clair de mon temps je le passai à mon entraînement.

La natation a d'ailleurs été l'un de mes passe-temps cet été bien que je n'y suis pas allé aussi souvent que je l'aurais souhaité. Néanmoins, le fait de nager – chose que je n'avais pas faite depuis des années – m'a permis de prendre conscience de mon corps dans un nouvel état d'esprit. J'y allai surtout pour restructurer ma musculature dûe à ma perte de poids (près de 9 kilos en 4 mois) et bosser un peu mon cardio afin d'améliorer mon souffle pour le stage de Mickaël où la possibilité d'être sollicité en tant que uke pouvait se présenter.

Le stage est arrivé bien vite d'ailleurs et est passé tout aussi rapidement. Je me suis attaché à prendre le maximum de choses comme à chaque fois que je vais à sa rencontre, de copier les formes au détail le plus proche, même si celles-ci pouvaient me mettre dans des positions inconfortables et douloureuses, je voyais la pratique comme des sortes de katas, des katas difficiles, exigeants mais qui pouvaient à plus ou moins long terme me permettre de trouver une sorte de liberté.

Comme lors du stage au Chateau d'Olonne que j'ai fait l'an dernier, j'ai eu la chance d'être un des uke réguliers de Mickael. Certains pourraient considérer cette phrase comme une marque de vantardise, or il n'en est rien. Ce fut juste une joie pou moi, joie que j'ai simplement envie de vous communiquer. J'ai toujours considéré le fait de passer entre les mains d'un sensei comme une expérience riche permettant de ressentir la technique au plus près et ainsi progresser de manière presque exponentielle.

Ce fut encore le cas avec Mickael.

Devenir son uke lors du travail au bokken m'a poussé dans mes derniers retranchements, à être vigilant, à comprendre le fonctionnement de sa technique, fonctionnement que je me devais de connaître dès que je saisissais mon sabre. À mains nues cela a été la même chose. Saisir ou frapper de la manière la plus sincère (par sincère j'entends la plus juste, la plus cohérente pas forcément la plus précipité ou rapide), ressentir les variations dans la technique, la forme du déséquilibre tout en pensant à ma propre intégrité. Cela a encore été une expérience plus que satisfaisante pour moi.

De plus, encore une fois, Mickael a été plus que généreux dans son enseignement entre les petits conseils, le fait de pouvoir essayer de passer une technique, d'avoir quelques petits retours sur ce que je faisais, sur mes progrès, a été une source de motivation.

Je tenais donc à remercier Mickael pour son enseignement, les repas passés ensemble avec les fous rire et les anecdotes, le club d'Aytré pour l'organisation du stage et leur accueil, les personnes sympathiques que j'ai pu rencontrer comme Tomoko, Christian, Gil, Steven, Daniel et Stéphane, ceux que j'ai eu plaisir à revoir comme Denis, Michel, Nicolas, Sylvie et tous les autres. Désolé pour ceux que je n'ai pas cité vu que je ne connais pas tout monde et que la liste risque de s'allonger encore (rires).

Pour celles et ceux que ça intéresse, j'ai posté sur le site aiki-forum, un compte rendu du stage de Mickael. Le format est un peu différent des autres, mais j'espère qu'il vous plaira quand même. Ne pouvant le poster sur le blog (cela est réservé aux membres Premium), si vous désirez l'avoir, laissez moi un commentaire avec votre nom, prénom et adresse mail, ou contactez moi pour ceux que je connais sur ma page Facebook et je vous l'enverrai par e-mail.

Amicalement,

Tag(s) : #Arts martiaux, #Autres, #News

Partager cet article

Repost 0