Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le code ou comment appliquer la pratique en situation de stress.

Je reviens juste de mon examen théorique sur le code de la route. Il s'est écoulé deux mois depuis mon inscription dans une auto-école. J'avais passé le permis il y a déjà 5 ans, réussite du 1er coup à l'examen théorique puis suivi de quatre échecs à l'examen pratique. J'arrêtais, dépité et découragé, maudissant cet œil droit défaillant qui en conduite comme à l’aïkido m'a souvent posé des problèmes de distance.

Enfin un beau jour en me levant 5 ans plus tard, l'envie de réapprendre à conduire me traversa l'esprit. Ce fut également une opportunité pour moi de combattre ce que j'ai toujours détesté chez moi (la peur de mal faire, mon anxiété, ainsi que ce "handicap" qui comme je le disais m'a souvent porté préjudice). C'est ainsi que je me réinscrivis dans une auto-école.

Le code est arrivé très vite. Mes instincts de conducteur me permettant de ré-assimiler rapidement les règles de conduite, je suis donc allé ce matin passer mon examen du code. J'ai du rester toute cette semaine sans pratiquer. Ce fut un sacrifice très difficile pour moi, mais néanmoins très important, je voulais mettre toute les chances de mon côté et j'ai donc "pratiquer" le code pendant 2h chaque jour avant la date fatidique.

Le stress arriva et avec lui ses copains : "mains moites", "perte d'appétit", et "manque de confiance en soi". C'est ainsi que je fis mokuso* dans la voiture, me concentrant sur ma respiration et chassant l'inutile; je me mis ensuite à discuter avec mes professeurs de conduite. Cela ajouté à la méditation, je rentrais serein dans la salle.

Le stress ayant presque disparu et partant avec l'idée non pas de réussir ou de le rater mais d'y aller la tête haute et de faire les choses avec mon coeur. J'abordais cet examen beaucoup plus sereinement que la veille ou même l'heure précédente. J'adoptais une attitude posée et polie, j'étais bien assis dans mon siège respectant un certain shisei*; ma respiration s'est posée d'elle-même et j'ai attaqué l'examen.

Je n'ai pas reçu la réponse, elle est désormais différée. J'aurais donc la réponse lundi ou mardi et je souhaite avoir réussi. Comme quoi même sans avoir pratiquer de techniques pendant près de 10 jours, je me suis rendu compte que l’aïkido était aussi une question d'esprit et de volonté.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LEXIQUE

Mokuso : exercice de méditation (proche de la méditation zen) pratiqué avant le début du cours, parfois à la fin. Il permet de faire le vide et de préparer l'esprit à la pratique.

Shisei : attitude, posture juste. Le shisei est un élément de pratique à parfaire toute sa vie au même titre que la vigilance, le regard, la respiration etc...

Tag(s) : #Autres

Partager cet article

Repost 0